Quels sont les diagnostics à fournir pour la vente d'un local commercial à Quiberon ?

Partager sur :
Quels sont les diagnostics à fournir pour la vente d'un local commercial à Quiberon ?

Lors de la vente d’un local commercial à Quiberon, le propriétaire-vendeur doit présenter un certain nombre de diagnostics immobiliers au potentiel acheteur. Découvrez lesquels. 

Le DPE ou diagnostic de performance énergétique

Il est obligatoire, quel que soit le type de bien immobilier bâti mis en vente. Il permet de déterminer la classe énergie du bâtiment, et d’obtenir plus de détails concernant sa consommation d’énergie et son taux d’émission de gaz à effet de serre. Quelques recommandations de travaux peuvent être indiquées sur le rapport établi afin d’améliorer le confort thermique. 

L’ERP ou état des risques et pollutions

Il est toujours obligatoire dès lors qu’un bien immobilier bâti est mis en vente. Il permet d’évaluer son environnement, et plus précisément les risques auxquels la zone d’implantation est exposée. Le diagnostic s’intéresse surtout aux risques d’origine naturelle, sismique, technologique et minière. Il peut également analyser le potentiel radon et les éventuelles conséquences de la pollution du site. 

Le diagnostic amiante

Lorsque le bâtiment du local commercial a été construit avant 1997, le diagnostic amiante est obligatoire pour le mettre en vente. Il permet de s’assurer que le local ne présente pas un seuil dangereux de particules amiantées. Si tel était le cas, des travaux de désamiantage doivent être effectués avant de vendre. 

Le diagnostic Loi Carrez

Il est obligatoire lorsque le local commercial que vous souhaitez vendre fait partie d’une copropriété. C’est notamment le cas s’il se situe au rez-de-chaussée d’un immeuble. Le mesurage Carrez va permettre de déterminer avec précision la surface de plancher du lot. 

À part ces expertises, d’autres diagnostics (diagnostic termites, diagnostic d’assainissement collectif…) peuvent être exigés en fonction de la zone d’implantation du local et de certaines de ses spécificités. Il vaut mieux demander l’avis d’un professionnel pour obtenir la liste adaptée à votre local. Et avant la mise en vente proprement dite, n’oubliez pas de vérifier la validité des documents à présenter.