Comment procéder à l'achat d'un local commercial dans le Quiberon ?

Partager sur :
Comment procéder à l'achat d'un local commercial dans le Quiberon ?

L’achat d’un local commercial à Quiberon vous intéresse, mais vous ne savez pas trop comment procéder ? Voici quelques informations qui peuvent vous être utiles.

Qui peut acheter un local commercial ?

On n’a pas besoin d’être commerçant pour acheter un local commercial. Un particulier peut très bien le faire afin de diversifier son patrimoine ou pour y installer sa propre entreprise. Ainsi, aussi bien les personnes morales que physiques peuvent faire un tel investissement. 

Comment acheter un local commercial ?

L’achat d’un local commercial peut se faire de deux manières différentes :

  • Avec murs libres c’est-à-dire qu’au moment de l’achat, le local n’est occupé par aucun autre commerçant. Cette option est intéressante si vous souhaitez utiliser le local pour vos propres activités, mais au coût d’acquisition il faudra ajouter le coût de l’aménagement et des éventuels travaux à faire.
  • Avec murs occupés, ce qui signifie qu’au moment de l’achat, un bail commercial est en cours et qu’un commerçant y exerce ses activités. Si vous comptez occuper le local, cette option n’est pas l’idéal. Cependant, elle est plus intéressante pour un investissement locatif simple. Les loyers perçus vous permettent d’amortir rapidement le capital déboursé, mais retenez que vous devez respecter les termes du bail commercial en cours. 

Que vérifier avant l’achat d’un local commercial ? 

Avant d’acheter un local commercial, vous devez vérifier :

  • Les projets d’avenir du quartier : vont-ils renforcer la fréquentation et la visibilité du local ou au contraire, ces projets vont-ils faire fuir vos clients potentiels ? 
  • L’emplacement : est-il fréquenté par les clients que vous ciblez et est-il assez visible et accessible ?
  • Les diagnostics techniques : pour se protéger contre les vices cachés, il faut être très attentif aux rapports d’expertises inclus dans le DDT (dossier de diagnostics techniques).
  • Le règlement de copropriété : si le local se situe au rez-de-chaussée d’un immeuble en copropriété, assurez-vous que les règles édictées répondent à vos attentes et aux impératifs de votre métier.