Agence immobilière à Auray : qui paie ses frais à l'issue d'une vente immobilière ?

Partager sur :

Dans le cadre d’une vente immobilière, l’agence immobilière a pour mission de mettre en relation le vendeur et l’acheteur. C’est grâce à elle si la transaction se fait et c’est souvent elle qui se charge de l’ensemble de la procédure. Une rémunération appelée « frais d’agence » doit alors lui être versée pour service rendu, mais qui du vendeur et de l’acheteur doit s’en acquitter ? 

Le vendeur paie les frais d’agence

Puisque c’est lui qui mandate une agence immobilière à Auray pour trouver un acheteur à son bien immobilier, la logique veut que ce soit lui qui prenne les honoraires du professionnel en charge. C’est d’ailleurs souvent le cas, mais il peut aussi les attribuer à l’acheteur. Dans les deux cas, cela ne change rien au prix net vendeur qu’il va percevoir. C’est au niveau des frais de notaire, également dus par l’acheteur, que cela aura un impact. 

Exemple : 

    Prix FAI = 500 000 euros, dont 25 000 euros (5%) de frais d’agence 

    Prix versé par l’acheteur : 500 000 euros

    Frais d’agence versés par le vendeur : 25 000 euros

    Prix net vendeur conservé par le vendeur : 475 000 euros

    Frais de notaire 7 % du prix FAI, car c’est la somme que l’acheteur remet réellement au vendeur, soit 35 000 euros. 

L’acheteur paie les frais d’agence

Dans ce cas, il rassemble en tout le prix FAI indiqué par l’annonce, mais il verse les frais directement à l’agence et le reste au vendeur. 

Exemple :

    Prix FAI = 500 000 euros, dont 25 000 euros de frais d’agence à la charge de l’acheteur

    Frais d’agence versés par l’acheteur = 25 000 euros

    Prix net vendeur remis au vendeur = 475 000 euros

    Frais de notaire 7 % du prix net vendeur puisque c’est le montant remis au vendeur, soit 33 250 euros.

Cela signifie que lorsque les frais d’agence sont à la charge de l’acheteur, les frais de notaire qu’il devra payer sont moins élevés.